6 mois plus tard....

Bon on en était où déjà?
Ah oui... reprendre les choses en main, publier des petits billets de temps à autre ici... envoyer des petits cadeaux aux fidèles... pfff... si je fais la liste de ce que je m'étais engagée à faire ce ne sera pas glorieux glorieux...

J'apprends l'indulgence! envers moi, car pour les autres en général j'en ai toujours eu un stock assez considérable.

Attention, bille prise de tête, si tu veux te marrer, c'est pas l'endroit! Si t'as le moral dans les baskets, prends garde à toi ;)

Pourquoi revenir ici, aujourd'hui? Je ne sais pas trop. Je sais que je ne suis plus lue donc je me dis que c'est surtout pour moi. Peut-être même que je vais fermer ce blog au "public" car ça n'a plus beaucoup de sens selon moi de rester ouverte si il n'y a plus grand chose à partager.

Comment c'est arrivé cette désertion? Je me suis demandée évidemment. Il y a eu  du très concret, basique même; un ordi volé, pas remplacé... et un vieil ordi qui ne supporte plus que j'y décharge des photos, c'est aussi bête que ça et puis une chose en entraînant une autre, j'ai perdu le fil de ce que cet espace pouvait m'apporter. Je me rend compte qu'il me manque. J'aime retourner sur les années compilées ici. Il y a de beaux souvenirs, des textes qui me rappellent mon état d'esprit de moments passés. Mon blog est arrivé quand je devenais encore plus mère; mon troisième enfant venait de voir le jour, je sentais bien qu'on était enfin au complet et que la vie de notre famille allait se déployer dans un avenir radieux...
Je n'ai pas trop à me plaindre de là où nous en sommes aujourd'hui. Il y a eu des hauts et des bas comme partout... Il y a eu des changements professionnels, des rencontres, des amitiés nouvelles, il y a des choses qui n'ont pas changé et d'autres qui ont été complètement transformées.

Je vis pour le moment un moment un peu "critique" au sens fort du terme; une occasion de changement, une prise de conscience... et heureusement ma famille tient le coup et reste mon meilleur allié pour (re-)trouver mon chemin.
Alors on peut appeler cela "burn-out" "midlife crisis".... "crise existentielle"... je ne sais pas mais j'ai mes deux pieds dedans et j'assume. Je ne sais pas si ce blog peut être un lieu utile pour moi dans cette traversée périlleuse, on verra... peut-être bien que oui, peut-être bien que non... let's see it...

le tour du dimanche












Quoi de mieux, pour meubler ces dimanches d'automne/hiver où les rayons du soleil peinent à percer jusqu'à nous, que de partir plus loin.
Aller jusqu'à Lens, au Louvre, pour y découvrir un lieu et une ambiance.
Avec les audio guides adaptés aux enfants avec un parcours interactif pour se déplacer seul et jouer avec les indices des oeuvres.
Un voyage dans le temps ; Sacha suggérait d'ailleurs que ce serait bien qu'il n'y ait pas que le passé dans le musée mais aussi le présent et le futur! L'idée me plaît... vous imaginez la cohabitation des sculptures des premiers hommes voisines des masques de star wars?
Dès que des expo temporaires seront prêtes on y retournera. Ce n'est qu'à 1h30 de Bruxelles, en comptant large...


Suite de la chronique d'été...

Un peu de vin et d'architecture...

Retour en été, en Espagne. Pourquoi se priver de souvenirs ensoleillés?

Nous étions donc restés en Catalogne, vous souvenez-vous, cela fait à peu près trois mois. Et comme à Rodez, c'est sur les traces des réalisations du bureau RCR que nous avons orienté nos voyages dans la région (merci monsieur l'architecte!).

Nous remontions vers le nord, nous quittions la ville pour plus de campagne et c'est à Palamos, et oui! aussi étonnant que cela puisse paraître, nous y avons trouvé un lieu de dingue, la "Bodegas Bell-Lloc" ; un havre de paix et de plaisirs divins; son vin, sa ferme, son restaurant, ...
Un lieu qui nous a ravi et qui restera je pense longtemps dans la mythologie familiale...
L'accueil y a été parfait; voyager avec trois enfants est un très bon révélateur de la sincérité de l'accueil !

Pour tout dire, il n'y avait pas de menu car cela dépend de la récolte du potager et des animaux qui ont été préparés... Il n'y avait que trois tables prévues. Nous avons eu droit aux meilleures grillades de l'été! J'en salive encore.






Si vous passez par là n'hésitez pas! soyez courageux car le chemin de terre pour y arriver est long et nous nous sommes plusieurs fois demandé si on ne s'était pas trompés...





En haut de la côte du vignoble et enfoui dans la colline, a été réalisé un espace pour contenir les caves avec ses cuves et ses tonneaux... un lieu de dégustation... un lieu magnifique et intriguant. Le paysage n'a pas été touché par ce bâtiment très contemporain et c'est là toute la surprise et la réussite du lieu.







ATTENTION! message important... je ne vous oublie pas mes chères! Noël approche, je vais essayer de vous surprendre!

5 tout rond




Mon enfant du premier novembre.... son jour d'anniversaire sera toujours férié et nous l'avons à nouveau fêtée de nombreuses fois. A la campagne, en famille et avec les copines et copains d'école.
Cette année on leur a fait la surprise d'aller les chercher à l'école, chargés de ballons pour que le chemin soit plus facile et paraisse plus léger et ça a bien marché!









et un très bel anniversaire aussi à mon cher filleul, Félix! C'est ton jour aujourd'hui <3 <3 <3

Merci

Merci aux fidèles... oui car c'est vrai que vous êtes toujours là! J'avais promis une surprise! C'est vrai que j'avais pensé à un tirage au sort et puis finalement je me suis dit que 10 petites surprises ça pourrait le faire, à condition que vous m'en laissiez le temps ;)
Alors envoyez moi toutes vos adresses, il y aura une petite surprise un de ces jours dans votre boite aux lettres!
Peut-être une culotte au crochet? Peut-être un bon pour un rêve??? Des chaussettes pré trouées? Je vais essayer d'être raisonnable, promis!
Alors, mes 12 chéries, "Pauline, Milaine, Marie, Cécile, Clémence, Anne-Gaëlle, Nathalie, By night, Delphine, Sabine, Véronique, Mélie" ne traînez pas!

Bises

parce que nous le valons bien ;)

Ben oui, c'est pas parce que mon blog n'est presque plus lu par personne, que moi-même je ne m'y mets plus très souvent, l'une chose en entraînant une autre, bien que je ne fusse (ou quelle audace!) jamais une de celle qui avait créer un "super univers" autour de mon blog qui est resté un peu à mon image, je pense, un peu brolique, pas toujours comique, pas hyper bien structuré ni bien écrit, avec parfois une belle photo et souvent pas. Bref un blog qui s'est beaucoup cherché, sans jamais se prendre trop au sérieux... un blog quoi. le mien et j'y tiens ! Surtout quand je reviens lire mes âneries ou mes états d'âme des mois plus tard. 

A l'invitation de Quatre Pommes, je joue encore, comme dans le bon vieux temps! SI vous êtes plus que 10 différentes personnes à faire un com' j'offre une surprise... (c'est pour motiver les troupes!)



1 - est-ce-que ça t'arrive de porter des chaussettes trouées et de te dire que tu t'en fous parce que personne n'est au courant ? Si oui, tu troues tes chaussettes plutôt au niveau du pouce ou du talon (ou ailleurs !) ?

OUI! mais en général elles repassent quelques fois avant d'être jetées... je ne sais pas pourquoi j'attends alors que ce n'est vraiment pas du tout agréable.


2 - quels sont tes prénoms, les deux ou trois ? En es-tu contente ? Pourquoi tu t'appelles comme tu t'appelles ?

Stéphanie, Lucie, Andrée... (respectivement de ma marraine et de mon parrain qu'on a féminisé). Stéphanie c'est un prénom qui m'ennuie à cause de cette terminaison en "niiiiee" ça fait un peu "fifiiillle" "gentiiiillle"... je suis souvent Steph dans la vie de tous les jours et ça me plaît (contrairement à toi Véronique!). Lucie ne me dérange pas mais associé à Andrée j'ai jamais trouvé que c'était très glamour.

3 - raconte-nous un détail précis de ton rêve de vie pour le futur ?


Je rêve que l'on vive ou que l'on puisse passer beaucoup de temps dans une grande maison à la campagne avec un grenier et plein de place pour accueillir tout le monde... c'est vraiment pas prévu pour le coup mais c'est un rêve.


4 - elle est comment ta culotte pref' de pref' ?


propre 
désolée... enfin je ne sais pas moi... jolie? sobre... en coton... pas trop petite

5 - qu'est-ce-que tu adores dans ta vie (à part tes amis et ta famille) ? Que voudrais-tu, au contraire, y améliorer ?

J'adore avoir le temps de faire des choses seules; j'ai besoin de me sentir libre. Je suis très paresseuse, très glandeuse, j'aime traîner, ne rien faire, ne pas devoir me dépêcher et pour le coup... ma vie c'est pas vraiment comme ça! Il y a comme une erreur de casting! 

6 - que veux-tu comme cadeau pour Noël ?


Un métier à tisser pour faire des tapis immense, avoir un atelier pour y faire plein d'expériences, un budget illimité pour avoir les meilleurs matériaux... avoir du temps en plus pour vivre une deuxième journée bonus en plus de la première, rien que pour traîner autour de mes projets inutiles...

7 - quel âge as-tu le sentiment d'avoir ?
Je ne sais pas... Depuis que j'ai eu 30 ans ça passe très vite, c'est un peu dur de suivre, parfois je me trompe quand on me demande quel est mon âge.


8 - dans quel lieu as-tu aperçu pour la première fois la personne dont tu es amoureuse ?
Dans un couloir.

9 - tu es plutôt thé, café ou chocolat au p'tit dej' ? (ou autre chose !)
CAFE avec ma cafetière italienne 

10 - montre-nous la photo de tes dernières vacances qui te fait le plus rêver.




Barcelone in/out


Retour sur une semaine de rêve à Barcelone.
Avec cette ville, c'est plus que simplement du tourisme, c'est un retour dans notre vie.
De septembre 2000 à août 2002, nous y avons vécu nos premiers moments de vie à deux.
Fraîchement diplômés, cette ville représentait pour nous un eldorado. 
L'expérience s'est terminée car il était vraiment difficile pour nous d'y trouver notre place, nous faisions partie d'une immense cohorte de jeunes venant de partout qui cherchaient la même chose que nous mais avec peu d'expérience et de choses solides à proposer et faire la différence dans la foule.

On était rentrés sans regrets, sans remords, avec beaucoup de souvenirs qui allaient sans doute laisser une trace dans notre vie.

12 ans plus tard, 3 enfants en plus, autant d'années à rouler notre bosse dans la vie active, à faire moins la fête, la trentaine bien tapée... qu'allions nous retrouver à Barcelone de nos belles années?

Ce fut un peu le pèlerinage sur les traces de notre ancien quartier, devant la porte (rénovée) de notre ancien logement, retrouver ce coin de toit qui a abrité tant d'amis et tant de fêtes...
Re-raconter aux enfants l'histoire du chat qui est tombé du 6ème, deux fois... la dernière fut fatale. 
A la fois tout à changé et rien n'a changé; des bars pourris ont été remplacés par des lieux nettement plus fréquentables, les ruelles puantes, les gens louches... il y en a toujours malgré les beaux bancs, les rues dégagées... 

Ce fut donc avec beaucoup d'émotion que nous avons sillonné cette ville, pour la montrer, la faire connaître à nos enfants. Ils n'ont pas eu droit aux traditionnels gaudi, ramblas, gathico... ou juste quand il n'y avait pas d'autres chemins. J'ai été frappée, enfin effrayée plutôt par la foule qui a envahit le centre ville. Un peu trop pour moi.

Et puis on a trouvé un lieu où nous poser qui était absolument parfait! Un appartement via rbnb d'une famille ayant trois enfants comme nous,  deux garçons, une fille! Au 16 ème étage, surplombant Gracia... on avait tout à portée de main; les places et les ruelles où les enfants courent et jouent au foot en se faisant des copains en deux secondes. Admirer cette facilité de l'enfance qui n'a peur de rien et où les barrières linguistiques n'existent pas!

chronique à suivre...